À la rencontre des oies des neiges


Publié le 1 juin 2018 | Canada, Destinations

À la rencontre des oies des neiges

Imaginez un voyage de 4’ooo kilomètres de l’est des Etats-Unis jusqu’à l’extrême arctique canadien. C’est le long périple qu’effectuent chaque année près d’un million d’oies des neiges. Et durant près d’un mois, elles font escale sur les rives du Saint-Laurent afin de reprendre des forces. En 2018, leur départ a été retardé par un hiver long et rude. Heureusement pour nous, puisqu’on a eu la chance d’en observer plusieurs centaines en longeant le fleuve.

Oies des neiges sur le fleuve St-Laurent
Oies des neiges volant en groupe

C’est en lisant le Routard qu’on a entendu parlé pour la première fois des oies des neiges. Il semblait qu’on arrive un peu tard pour apercevoir les grandes colonies. Malgré tout, on restait attentifs en espérant voir quelques retardataire fendant le ciel en formation de V. Et un soir, alors qu’on trouvait justement un endroit où poser notre van à Portneuf, elles étaient là: des centaines de tâches blanches juste devant nous! En même temps que le grill chauffait et que le soleil s’approchait de l’horizon, on a observé le ballet majestueux de ces oies dans le ciel. On retombait en enfance en repensant au film l’Envolée sauvage et en rêvant de partir avec elles en ULM (ceux qui ont vu le film comprendront 😉 )

Grand groupe d'oies des neiges qui volent
Grand groupe d'oies des neiges

Depuis le mois de mars, elles ont quitté la côte atlantique des Etats-Unis où elles passaient l’hiver dans les baies marines, les marais et les prairies. Elles rejoindront ensuite la toundra nord-canadienne pour s’y reproduire et y passer l’été. En vol, les oies des neiges se déplacent à 55km/h. Elles peuvent voler jusqu’à mille kilomètres sans interruption. Et quand elles ne volent pas, elles peuvent parcourir plus de 30 kilomètres par jour à pied.

Oies des neiges dans le fleuve St-Laurent
Oies des neiges volant en groupe
Oies des neiges volant en groupe

On espère que ces quelques images vous ont fait un peu voyager et on se réjouit de vous en dire plus sur notre tour du Québec!

5 Comments

  1. Merci pour ce reportage sur ces oiseaux que nous ne connaissons pas chez nous et ces belles photos sur lesquelles on constate que le printemps pointe maintenant seulement son nez de ce côté-là de l’Atlantique.

  2. Oh là là, quelles magnifiques photos!
    Merci des commentaires intéressants, on voyage, on voyage avec vous, moi qui suis plutôt sud, c’est vraiment dépaysant. Merci

    La moyenne de déplacement ce n’est pas plutôt 55km/h? Le k s’est perdu en route, hihi!

    Bisous, Dominique

  3. Oh tellement beau !
    L’envolée sauvage, c’est droit ce que je me suis dit aussi 😍 j’avais adoré ce film jadis.
    Les vols en V ça fait rêver quand on en voit, elles sont tellement syncro.

    • Merciii mon petit 🙂 Je crois que je l’avais vu à la lanterne magique hahaha! C’est clair qu’elles sont bien plus choues que les oies des aristochats^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *