Deux jours dans la ville cosmopolite de Toronto


Publié le 24 juin 2018 | Canada, Destinations

Deux jours dans la ville cosmopolite de Toronto

Avant de nous lancer dans la grande traversée des forêts et des prairies solitaires du centre canadien, on avait bien envie de nous immerger dans une grande ville. Ça tombait bien, Toronto et ses 2,8 millions d’habitants (11 millions si on compte l’agglomération) étaient sur notre route. Et après 3 heures de bouchon pour parvenir au centre (c’est normal paraît-il), on a enfourché nos vélos pour découvrir différents quartiers de l’une des villes les plus cosmopolites du monde durant deux jours. En effet, 49% des résidents sont nés en dehors du Canada.

Terrain de basket à Toronto
Kensington Market

Notre premier arrêt a été Kensington. Ce quartier populaire est surtout connu pour son marché à ciel ouvert, rempli de petits restaurants aux odeurs épicées du monde entier, d’épiceries aux mille couleurs et de petites boutiques bobo.

Kensington Market à Toronto
Etal de graines à Kensington Market
Voiture dans Kensington Market

Chinatown

Une fois le ventre bien rempli, on a découvert les incroyables fresques de Graffity Alley, au sud de Kensington. Ce n’est pas très représentatif du quartier chinois, mais c’était quand même vachement beau 😉

Street art à Toronto
Street art à Toronto
Street art à Toronto
Street art à Toronto
Street art à Toronto

Financial District

Financial District est le quartier du centre de Toronto. Ici, la plupart des maisons sont des gratte-ciel, les panneaux publicitaires font 12 mètres de haut et des centaines de passants traversent la route en même temps avec leur café Americano à la main. On se sentait vraiment tout petit dans cette agitation avec nos vélos !

On avait bien envie de prendre de la hauteur pour observer la ville d’en haut. La mondialement connue CN Tower semblait être le point de vue idéal jusqu’à qu’on regarde le prix : 38 DOLLARS par personne !!! C’était exclu qu’on paie autant pour monter dans un ascenseur, mais on allait quand même pas renoncer… En faisant quelques recherches, on est tombé sur le restaurant The One Eighty ( 55 Bloor Street West). Il se trouve au 51ème étage du Manulife Center et offre un panorama sur toute la ville. Alors d’accord, le café coûte 4.25$, mais c’est toujours moins cher qu’un billet à la CN Tower. Et comme le restaurant était encore fermé quand on est arrivé, on a même pas du consommer quelque chose #astucedepauvre 😉

Vue de Toronto depuis le 52ème étage
Gratte-ciel de Toronto
Camion de glaces à Toronto
Buildings de Toronto
Old Town

À Old Town, on avait surtout envie de voir deux choses. Le St-Lawrence Market. Ce marché regorge de produits locaux, de cafés, de boucheries et de fromageries. On avait envie de tout goûter, mais on s’est surtout contenté de prendre des photos (on est quand même reparti avec un pot de moutarde artisanale et des légumes). Juste à côté du marché se trouve le Gooderham Building. Construit en 1889, ce mini gratte-ciel hyper esthétique offre une belle perspective sur le quartier de Financial District.

Etals de fruit au Saint-Lawrence Market
Saint-Lawrence Market à Toronto
Gooderham building à Toronto

Distillery District

Le Distillery District, se trouve juste à côté de St. Lawrence Market. Ce petit quartier piéton est composé d’anciens entrepôts de la distillerie Gooderham&Worts. Aujourd’hui, on y trouve surtout des restaurants et des boutiques aux prix peu abordables. Malgré tout, il y a aussi des distillateurs de saké et des brasseries artisanales, du coup a profité de goûter quelques bières.

Quartier de The Distillery à Toronto
Toronto Islands Park

Le second jour, on a pris le ferry avec nos vélos pour pédaler sur les différentes îles de Toronto Islands Park (7$ aller/retour par personne). Ce parc offre un havre de paix et de calme à 20 minutes en bateau de la ville. D’un côté, on peut apercevoir le lac Ontario et de l’autre, la skyline de Toronto.

Skyline de Toronto
Panneau à Toronto
Chaises devant la skyline de Toronto

t On a vraiment apprécié les ambiances très différentes de chaque quartier et on aurait pu y rester encore plusieurs jours! Et même si la conduite en vélo était parfois compliquée, c’était très sympa de pouvoir visiter Toronto sans prendre de transport en communs. Et après cette ultime immersion urbaine, on se réjouissait vraiment de nous diriger vers les grands espaces canadiens!

3 Comments

  1. Excellentissime ces photos!!.. merci les pti loups, ai presque eu l’impression de visiter tout cela avec avec vous, en étant sur le porte bagage de « Cricri-d’amour »!!,, superbe photos en tout cas!! (y) continuez comme ça!! 😉 … gros becs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *